Évitez les 3 erreurs les plus courantes en musculation

Si le développement de votre entraînement en force ne progresse pas ou ne donne pas les résultats escomptés, cela pourrait être le signe que vous faites des erreurs. La musculation offre plusieurs avantages aux athlètes, comme la prévention des blessures et l'augmentation de l'endurance musculaire, par exemple. Découvrez quelques conseils sur ce qu'il ne faut pas faire dans votre entraînement en force.

Entraînement de force non structuré sans objectifs

La première chose que vous devez faire est de vous fixer un objectif avec votre entraînement de force. Que voulez-vous accomplir ? Si vous souhaitez avoir des informations supplémentaires sur la musculation cliquez pour en savoir plus. Une fois que vous avez fait cela, vous savez où vous allez et vous pouvez ainsi planifier comment vous voulez le faire sans perdre votre temps sur des exercices et des méthodes d'entraînement qui ne vous concernent pas. Sans plan, il est peu probable que vous atteigniez vos objectifs et vous pouvez sans aucun doute le faire plus rapidement avec le bon plan.

Pauses trop longues

Lorsque vous êtes à la salle de sport, vous devez vous concentrer sur l'entraînement et non sur le fait de parler à votre partenaire d'entraînement ou de lire les actualités sur votre mobile. Si votre objectif est de brûler les graisses, vos pauses peuvent être relativement courtes, par exemple environ 60 à 90 secondes entre les séries. Cela vous donne un meilleur effet d'entraînement et en même temps, vous gagnez du temps. Si votre objectif est la masse musculaire, il est généralement recommandé de faire une pause de 2 à 3 minutes, tandis que pour la force, elle peut durer de 2 à 5 minutes et avec des poids très lourds, par exemple lors de tentatives maximales, des pauses allant jusqu'à 8 minutes peuvent sois utile.

Manque de variation

Votre corps s'habitue rapidement aux charges que vous lui appliquez pendant l'entraînement en force. Il se conditionne donc à la charge de travail avec laquelle vous l'affectez. Par conséquent, vous pouvez avantageusement varier des facteurs tels que le nombre de kg, les séries, les répétitions, le rythme, etc. La variation oblige à nouveau le corps à s'adapter et vous garantissez ainsi un développement constant, où les muscles sont décomposés puis reconstruits de préférence plus fort et plus gros.